+31 229 58 12 32
  Fermé

stdClass Object
(
    [article_layout] => 
    [show_title] => 
    [link_titles] => 
    [show_tags] => 
    [show_intro] => 
    [info_block_position] => 
    [info_block_show_title] => 
    [show_category] => 
    [link_category] => 
    [show_parent_category] => 
    [link_parent_category] => 
    [show_associations] => 
    [show_author] => 
    [link_author] => 
    [show_create_date] => 
    [show_modify_date] => 
    [show_publish_date] => 
    [show_item_navigation] => 
    [show_icons] => 
    [show_print_icon] => 
    [show_email_icon] => 
    [show_vote] => 
    [show_hits] => 
    [show_noauth] => 
    [urls_position] => 
    [alternative_readmore] => 
    [article_page_title] => 
)

Histoire

Histoire Hartog années 50

Les années 1950

Tout commence dans les années 1950, lorsque Jan Hartog ouvre ses installations de déshydratation dans le village d'Abbekerk aux Pays-Bas. La déshydratation artificielle de l'herbe commence alors à peine à apparaître aux Pays-Bas. Cependant, avant qu'elle ne puisse réellement se développer éclate la Seconde Guerre mondiale. Celle-ci conduit rapidement à une pénurie de concentrés due à la baisse des importations. Dans ces circonstances, l'herbe déshydratée, le trèfle ou la luzerne apparaissent alors comme étant d'excellents concentrés et les installations de déshydratation surgissent dans tout le pays. À la fin de la guerre, il y a plus de 100 installations de déshydratation aux Pays-Bas, y compris quelques-unes très petites et très primitives.

Dans les années cinquante, les agriculteurs, de plus en plus nombreux, découvrent les avantages de l'herbe déshydraté qui contient du carotène et des ingrédients naturels sains et se développe sous le nom de "médecine verte".

Photo: Jan Hartog et Oma Grin sur le nouveau chargeur en 1952. Le garçon sur la droite est Wil Hartog, alors futur directeur de Hartog

Les années 1960

En plus de l'herbe déshydratée, Jan Hartog vendait également des aliments secs pour bovins. Il achetait régulièrement des marchandises endommagées dans le port de Rotterdam. Dans les années soixante, il commença à importer des granulés de luzerne américaine. Cette nourriture déshydratée faite de farine de luzerne séchée au soleil inondait alors le marché européen.
Dans la seconde moitié des années 1960, son installation de déshydratation a grandi et s'est modernisée de plus en plus. Ses deux fils, Wil et Piet, commencent alors à y travailler aussi.

Les années 1970

Dans les années soixante-dix, le séchoir était devenu une source de nuisance et ne pouvait plus fonctionner dans le village. Après plusieurs obstacles administratifs et une menace d'arrêt de construction des bâtiments, la construction d'un nouveau site débuta en 1974.
En 1975, Hartog est propriétaire du séchoir le plus grand et le plus moderne au monde, avec une capacité d'évaporation de 20 000 litres d'eau par heure.
Malheureusement, la crise pétrolière marqua le début des ennuis. Personne ne pouvait prédire la hausse rapide des prix du pétrole, qui passa de 5 cents à 45 cents par m³ en sept ans. De plus, les années exceptionnellement sèches de 1975 et de 1976, qui rendirent le gazon déshydraté bien moins intéressant, prolongèrent les années difficiles d'Hartog.
En 1977, Wil Hartog remporte le TT d'Assen, une fameuse course de moto. Retrouvez plus d'informations sur Wil Hartog et le TT d'Assen sur wikipedia (seulement en anglais) ou visitez le musée Will Hartog.

Les années 1980

Dans les années quatre-vingt, l'usine de déshydratation est devenue une entreprise florissante. La structure en ballots de paille est devenue un grand succès. Hartog a élargi ses exportations vers le Koweït, les Émirats Arabes et vers divers pays européens. Les agriculteurs néerlandais ont également montré de l'intérêt, les prix du lait étant favorables et les éleveurs voulant le meilleur pour leurs troupeaux. Beaucoup d'argent est alors investi dans le développement de machines, dans l'expansion et la modernisation, la demande de luzerne déshydratée ne cessant de croître. Ainsi, en 1987 une installation de 40 tonnes remplaça celle de 20 tonnes de 1975.

Les années 1990

La croissance s'est poursuivie et, en 1991, en plus du séchoir de 40 tonnes, un deuxième séchoir flambant neuf avec un tambour de 50 tonnes est mis en fonctionnement. Avec ce tambour, Hartog a de nouveau le plus grand tambour de séchage du monde.

Transport du plus grand séchoir du monde vers l'entreprise Hartog (1991)

Photo : Transport du plus grand séchoir du monde vers l'entreprise Hartog (1991)


1993 marque l'année de pointe de l'usine avec une production annuelle de 55 000 tonnes de produit déshydraté.

Le développement des aliments pour chevaux ouvre une  nouvelle branche dans l'entreprise qui n'a depuis démontré que des signes de croissance.
Un bon exemple de ce développement est le Lucerne-mix introduit en 1991. Ce produit, unique sur le marché néerlandais, a connu un tel succès qu'il a donné naissance à la branche équine d'Hartog. Au fil des ans, la gamme a été élargie pour inclure divers aliments concentrés afin d'offrir un choix complet.

Les années 2000

En 2007, nous avons démarré une nouvelle ligne de production de balles de 20 kg de fourrage pour les chevaux appelée «Compact Gras» et avons ainsi élargi notre sélection de fourrages. La demande de fourrage de haute qualité pour les chevaux continue de croître, car ses avantages sont de plus en plus reconnus. Le succès de la ligne Compact Grass nous a incités à lancer en 2013 une deuxième ligne de production,Compact lucerne, qui nous permet de mieux répondre à la demande de fourrage, tant en Belgique qu'à l'étranger.

L'avenir...

Les ventes d'aliments Hartog continuent de croître. À l'heure actuelle, Hartog fournit des aliments pour les bovins, les chevaux, la volaille, les chèvres et cochons, les autruches et les chameaux. Les principaux marchés pour Hartog sont l'Europe, l'Afrique et le Moyen-Orient.

FaLang translation system by Faboba

Surligné

Surligné

Surligné

Surligné

Surligné

Surligné

Surligné

Surligné

Surligné

Surligné

Surligné

Surligné

Surligné

Surligné

Surligné

Surligné

Surligné

Surligné

Surligné